Rechercher
    Abonnez-vous à la newsletter Thiriet Rechercher

    Les coulisses de la qualité par Thiriet

    Le poirier, un dessert entre tradition et innovation

    Poire et chocolat : voici un mariage qui fait mouche à tous les coups chez les gourmands. Et twisté grâce au savoir-faire des pâtissiers Thiriet, il renouvelle le genre pour encore mieux nous plaire. Julie Andrieu nous emmène dans l’atelier de fabrication d’Eloyes, pour en découvrir tous les petits secrets…

    Avec Julie Andrieu, découvrez en images les étapes de la fabrication du poirier.

    Rejouer Voir tous les reportages
    Partager la vidéo

    Plaisir des papilles, plaisir des yeux

    Effleurer du doigt le fini poudré d’un dessert au chocolat, sentir fondre en bouche le nappage d’un entremets fruité, mordre le fondant recouvrant un éclair… Si l’équilibre des saveurs et des textures est la base d’une pâtisserie réussie, c’est son décor qui lui donne toute sa dimension de gourmandise, et signera le souvenir qu’elle laissera dans l’esprit des gourmands.

    La signature d’un pâtissier

    Sans son décor qui lui donne sa personnalité, même la meilleure des pâtisseries reste nue. Et celui-ci a grandement évolué au cours des dernières décennies. Autrefois décorés de pétales de fleurs cristallisés, de fruits confits, de messages écrits au cornet, de volutes de crème fouettée, de copeaux de chocolat ou de décors en pâte d’amande, les desserts arboraient un look qui paraît aujourd’hui chargé. Les pâtisseries actuelles jouent la carte de finitions élaborées, épurées et élégantes, mais sans rien perdre de leur générosité ni de leurs saveurs ! Glaçages impeccablement lisses, arabesques fines et précises, décors graphiques, les pâtissiers utilisent des techniques spécifiques pour magnifier leurs desserts.

    Des techniques de décor bien particulières

    De l’aspect velouté au nappage très brillant : les pâtissiers savent tout faire. Ils peuvent par exemple laquer des gâteaux et leur donner un fini très brillant grâce à des gelées de fruits ou de chocolat noir. Effet glossy garanti ! Les voiles poudrés s’obtiennent quant à eux par pulvérisation. Pour cela, les pâtissiers se servent d’un spray qui pulvérise du beurre de cacao teinté, ou d’un aérographe, un appareil qui envoie de microgouttelettes de colorant. Avec cette technique, le dégradé de couleurs permis devient infini ! Dernière touche qui permet au pâtissier de signer sa création, son sceau, souvent fait d’une fine pièce de chocolat travaillée, portant son nom ou ses initiales. Ce sceau peut être obtenu en versant du chocolat cristallisé sur des films en matière plastique : les films texturés créent des impressions en relief sur le chocolat, les films imprimés, des motifs. Le dessert est fin prêt à arriver sur votre table…

     

    Chez Thiriet...

    Nos pâtissiers innovent en permanence et imaginent des décors toujours plus surprenants pour leurs créations, tout en prenant le plus grand soin de privilégier les colorants d’origine naturelle et de s’interdire tout colorant azoïque, conformément à notre charte qualité.


    Partager l'article

    Thiriet répond à vos questions

    Quel type de chocolat choisissez-vous pour vos desserts ? (Kathleen A.)

    Pour nos recettes au chocolat noir, nous avons opté pour un chocolat pâtissier à 58 % de cacao. Et qu’il s’agisse de chocolats noirs, au lait ou blancs, ils sont toujours garantis « pur beurre de cacao » et donc sans matière grasse végétale.

    Voir plus de questions
    Quelle différence entre vanilline et éthylvanilline ? (Isabelle J.)

    Ces deux composés servent à aromatiser les desserts. La vanilline est un composé naturel présent dans la vanille, qui donne à cette dernière son odeur caractéristique. Mais elle peut aussi être obtenue de façon synthétique. L’éthylvanilline est un composé aromatique de synthèse doté d’une odeur similaire à celle de la vanille. C’est l’arôme de synthèse le plus fabriqué dans le monde.

    Quelle différence entre pâte et beurre de cacao ? (Gérard R.)

    Lors du processus de fabrication du chocolat, la fève de cacao est fermentée, torréfiée et broyée de façon à obtenir une pâte liquide. On en extrait la matière grasse, le beurre de cacao. On obtient donc d’un côté la pâte de cacao, de l’autre, le beurre de cacao. Le chocolat tel que nous le dégustons est fait de pâte de cacao, de beurre de cacao et de sucre en proportions variables.

    A quoi sert la lécithine de soja ? (Hélène H.)

    La lécithine de soja est utilisée pour ses effets émulsifiants et antioxydants. Elle réduit la friabilité des biscuits et améliore la conservation des  pâtes. Elle permet aussi de réaliser des mousses ou des recettes végétariennes, car elle permet de remplacer les œufs dans certaines recettes.

    Posez votre question

    Posez votre question

    x

    Nous avons pris en compte votre demande.
    Vous recevrez d'ici peu un email de confirmation
    pour confirmer votre demande.

    x

    Merci, votre abonnement à la Newsletter Thiriet
    est bien confirmé.