Rechercher
    Abonnez-vous à la newsletter Thiriet Rechercher

    Les coulisses de la qualité par Thiriet

    Le brocoli, un savoir-faire breton

    Facile à cuisiner, le brocoli fait partie des légumes les plus intéressants pour la santé, notamment grâce à ses teneurs en vitamines C et B9, et en calcium. Accompagnez Julie Andrieu au cœur des Côtes-d’Armor, dans la région de Paimpol, pour découvrir la culture de ce bouquet de chlorophylle.

    Suivez Julie Andrieu à la découverte de la culture du brocoli

    Rejouer Voir tous les reportages
    Partager la vidéo

    Les légumes, source de bienfaits pour la santé

    « Pour votre santé, mangez 5 fruits et légumes par jour » : nous avons tous entendu cette recommandation issue du PNNS (Programme National Nutrition Santé). En réalité, il s’agit de 5 « portions » de fruits et légumes, et par portion, on entend l’équivalent de 80 à 100 g, soit une tomate, une poignée de haricots verts, deux abricots… L’idéal étant d’alterner les végétaux pour profiter de leurs apports nutritionnels complémentaires.

    Les choux : des légumes qui passionnent les chercheurs

    Quels légumes rallient autant le clan des gourmands que celui des nutritionnistes et des chercheurs ? Certainement les choux ! Ils apportent des fibres essentielles au transit,  et qui permettraient de prévenir les maladies cardiovasculaires et métaboliques comme le diabète. Ils renferment une bonne dose de calcium facilement assimilable, car contrairement aux autres légumes, ils ne contiennent pas d’acides phytique ou oxalique qui entravent son absorption. Ils apportent aussi de la vitamine C (le chou rouge cru en contient autant voire plus que l’orange, pourtant réputée dans ce domaine), du bêtacarotène, antioxydant, et des vitamines du groupe B dont des folates (B9) essentiels au renouvellement des cellules et particulièrement utiles au fœtus pendant la grossesse. Enfin, leurs glucosinolates passionnent les chercheurs : ces composés soufrés participeraient à la prévention de certains cancers. Pour profiter au mieux de ces vertus, il est conseillé de varier les modes de préparation : crus, cuits rapidement à la vapeur, sautés façon wok…

    La surgélation : préserver les qualités nutritionnelles des végétaux

    Le saviez-vous ? Les végétaux surgelés sont mieux pourvus en vitamines que leurs équivalents « frais ». En effet, ils sont cueillis à pleine maturité et sont congelés aussitôt après récolte, alors que les fruits et légumes frais peuvent être amenés à patienter plusieurs jours avant d’arriver sur leur lieu de vente, le temps d’être triés, conditionnés, transportés… Du temps pendant lequel les vitamines disparaissent : jusqu’à 15 % de vitamine C par jour lorsqu’ils sont conservés à température ambiante.

    Chez Thiriet...

    Pour préserver au mieux les qualités de notre brocoli breton, nous ne laissons pas s’écouler plus de 12 heures en moyenne, entre l’étape de la cueillette et celle de la surgélation. Grâce à l’œil et au savoir-faire de nos cultivateurs, les brocolis sont cueillis à maturité, à la main, lorsqu’ils ont atteint leur poids « adulte », de 800 grammes environ. Ils sont ensuite acheminés aussitôt vers le lieu de surgélation.


    Partager l'article

    Thiriet répond à vos questions

    Les choux Romanesco ont un aspect très curieux. S’agit-il de légumes créés récemment par des agronomes ? (Stéphane S.)

    Les choux Romanesco sont en réalité très anciens, et tirent leur nom de leur région de production d’origine, Rome. Malgré leur aspect pour le moins original, ils sont de purs produits de la nature, aucune intervention humaine. En revanche, ils sont assez récents en France : les premiers sont apparus au début des années 90, et leur culture a commencé en Bretagne.

    Voir plus de questions
    Votre purée de brocoli porte un logo « sans sel ajouté ». Que cela signifie-t-il exactement ? (Jean-paul D.)

    Notre mention « sans sel ajouté » indique que nous n’ajoutons pas de sel lors de la préparation de la recette. La préparation contiendra alors uniquement le sel naturellement présent dans les aliments. On peut trouver d’autres allégations sur les emballages de denrées alimentaires, clairement encadrées par la législation. Par exemple :
    •    « À teneur réduite en sel (ou sodium) : le produit contient au minimum 25 % de sel (ou sodium) en moins qu’un produit équivalent. Il contient toujours du sel, mais moins que la majorité des produits similaires.
    •    « Pauvre en sel (ou sodium) : l’aliment ne contient pas plus de 0,12 g de sodium, ou 0,3 g de sel, pour 100 g ou 100 ml.
    •    « Sans sel » : l’aliment contient 0,005 g de sodium maximum pour 100 g ou 100 ml, soit 0,01 g de sel, ce qui est quasiment négligeable.

     

    Quels traitements utilisez-vous pour vos brocolis ? (Guillaume G.)

    Pour lutter contre les mauvaises herbes, les cultivateurs de notre brocoli breton évitent les traitements préventifs et commencent par des solutions mécaniques telles que le buttage et le binage. Si cela ne suffit pas, ils optent pour des produits homologués en agriculture biologique.

    Comment faites-vous pour que les fleurettes de brocoli ne collent pas entre elles lors de la congélation ? (Maxime S.)

    Pour éviter qu’ils ne collent entre eux, certains légumes sont surgelés selon le processus IQF (Individual Quick Frozen, ou surgélation rapide individuelle). Ce procédé permet de surgeler chaque morceau de façon individuelle, juste après sa découpe, et garantit une conservation optimale de son goût, de ses nutriments et de sa texture. Ainsi surgelés, ces morceaux peuvent être ensachés sans risque de s’agglomérer les uns aux autres.

    Posez votre question

    Posez votre question

    x

    Nous avons pris en compte votre demande.
    Vous recevrez d'ici peu un email de confirmation
    pour confirmer votre demande.

    x

    Merci, votre abonnement à la Newsletter Thiriet
    est bien confirmé.