Rechercher
    Abonnez-vous à la newsletter Thiriet Rechercher

    Les coulisses de la qualité par Thiriet

    Le brocoli, un savoir-faire breton

    Facile à cuisiner, le brocoli fait partie des légumes les plus intéressants pour la santé, notamment grâce à ses teneurs en vitamines C et B9, et en calcium. Accompagnez Julie Andrieu au cœur des Côtes-d’Armor, dans la région de Paimpol, pour découvrir la culture de ce bouquet de chlorophylle.

    Suivez Julie Andrieu à la découverte de la culture du brocoli

    Rejouer Voir tous les reportages
    Partager la vidéo

    Gaspillage alimentaire : les fruits et légumes en première ligne

    En France, un foyer de quatre personnes jette en moyenne chaque année 20 à 30 kilos de produits alimentaires consommables, dont 7 kilos d’aliments encore emballés. Ceci représente un budget d’environ 400 euros. Selon l’association France Nature Environnement, les fruits et les légumes représenteraient 24 % des aliments jetés. Sur le total de nos achats, environ 50 % de nos salades finiraient à la poubelle, tout comme 25 % des fruits et 20 % des légumes.

    Une journée nationale de lutte contre le gaspillage alimentaire

    Selon la Commission européenne, l’origine du gaspillage dans les vingt-huit pays de l’Union européenne proviendrait pour 42 % des ménages, pour 39 % de l’industrie agroalimentaire, pour 5 % des détaillants et pour 14 % de la restauration. Pour sensibiliser les différents acteurs, une journée nationale de lutte contre le gaspillage alimentaire a été fixée au 16 octobre. Elle fait partie des engagements issus du Pacte National de lutte contre le gaspillage alimentaire, qui a pour but de réduire de moitié ce dernier d’ici à 2025. A échelle individuelle, le ministère de l’agriculture suggère des réflexes simples :

    • Acheter en quantité adaptée et planifier ses repas,
    • Respecter la chaîne du froid,
    • Bien lire les étiquettes et faire la différence entre DLC (date limite de consommation, après laquelle les aliments peuvent présenter un risque sanitaire et la DLUO (date limite d’utilisation optimale), après laquelle les aliments peuvent avoir perdu de leurs qualités gustatives, mais ne présentent pas de risque sanitaire.
    • Ranger les aliments dans le réfrigérateur par ordre de péremption (les DLC les plus proches au premier rang) et nettoyer ce dernier régulièrement,
    • Congeler pour mieux conserver ses aliments,
    • Cuisiner les restes,
    • Ne pas avoir les yeux plus gros que le ventre et ne pas se servir en trop grandes quantités,
    • A la fin du repas, ne jeter que les aliments ou les restes qui ne peuvent pas être conservés,
    • Partager ses denrées en trop avec ses voisins, ses amis, sa famille.

    Chez Thiriet...

    Faire le choix de fruits et de légumes surgelés participe tout naturellement à la lutte contre le gaspillage : ils ne courent plus le risque de flétrir ou de pourrir en quelques jours au réfrigérateur ! Grâce à la surgélation après découpe, vous pouvez prélever seulement la quantité souhaitée et conserver le reste pour avoir des légumes à disposition en permanence. Zéro gâchis !


    Partager l'article

    Thiriet répond à vos questions

    Les magazines parlent sans arrêt du kale, c’est aussi un chou ? (Alexandra O.)

    Oui, le chou kale (prononcez « quelle ») fait même partie des premiers choux cultivés : il était connu des Romains. Au Moyen Âge, il était largement cultivé en Europe. De nos jours, il avait disparu en France tandis qu’il restait largement consommé dans le nord de l’Europe et aux Etats-Unis. Ce sont ses vertus « détox » qui l’ont fait revenir sur le devant de la scène, notamment grâce aux confidences de certaines célébrités qui le consomment sous forme de salades ou de smoothies, qu’elles considèrent comme détoxifiants et minceur.

    Voir plus de questions
    Les choux Romanesco ont un aspect très curieux. S’agit-il de légumes créés récemment par des agronomes ? (Stéphane S.)

    Les choux Romanesco sont en réalité très anciens, et tirent leur nom de leur région de production d’origine, Rome. Malgré leur aspect pour le moins original, ils sont de purs produits de la nature, aucune intervention humaine. En revanche, ils sont assez récents en France : les premiers sont apparus au début des années 90, et leur culture a commencé en Bretagne.

    Quels traitements utilisez-vous pour vos brocolis ? (Guillaume G.)

    Pour lutter contre les mauvaises herbes, les cultivateurs de notre brocoli breton évitent les traitements préventifs et commencent par des solutions mécaniques telles que le buttage et le binage. Si cela ne suffit pas, ils optent pour des produits homologués en agriculture biologique.

    Un verre de jus de fruits ou une portion de compote, ça compte comme une portion de fruit dans le cadre des « 5 fruits et légumes par jour » ? (Jeanne G.)

    Un jus « 100 % pur jus » comme ceux que propose Thiriet, ou un jus fraîchement pressé à la maison peut remplacer une portion de fruits quotidienne, mais pas plus. En revanche, les jus de fruits autres que « pur jus » ne comptent pas comme une portion de fruits. Quant aux compotes, elles comptent pour une portion de fruits à condition qu’elles soient non sucrées. Chez Thiriet, vous trouverez des fruits nature coupés en cubes, à partir desquels préparer de délicieuses compotes : mangue, ananas, figues…

    Posez votre question

    Posez votre question

    x

    Nous avons pris en compte votre demande.
    Vous recevrez d'ici peu un email de confirmation
    pour confirmer votre demande.

    x

    Merci, votre abonnement à la Newsletter Thiriet
    est bien confirmé.