Rechercher
    Abonnez-vous à la newsletter Thiriet Rechercher

    Les coulisses de la qualité par Thiriet

    La flamiche au Maroilles, une spécialité authentique

    La flamiche au Maroilles, toute la générosité du Nord

    Sur une pâte levée, légère et moelleuse, des tranches de Maroilles et une fine couche de crème fraîche. Une fois le tout passé au four, on se régale d’une spécialité à nulle autre pareille, à la fois moelleuse, fondante, parfumée. Accompagnez Julie Andrieu dans le nord de la France, à la découverte de la fabrication de cette spécialité de l’Avesnois.

    Suivez Julie Andrieu dans les coulisses de la flamiche au Maroilles.

    Rejouer Voir tous les reportages
    Partager la vidéo

    AOP, IGP : des labels ancrés dans un terroir

    Sel de Guérande, jambon de Vendée, artichaut du Roussillon… De nombreux produits locaux affichent aujourd’hui avec fierté leur appartenance à leur terre de naissance. Une appartenance reconnue par des signes officiels de qualité : l’AOP, appellation d’origine protégée, et l’IGP, indication géographique protégée.

    Des labels qui valorisent les savoir-faire locaux

    Vins de Bordeaux ou de Bourgogne, fromages du Cantal ou du Poitou… Depuis longtemps, la France cherche à protéger l’unicité des fleurons de sa gastronomie. C’est à son initiative que dès 1970, l’Union Européenne a harmonisé les différentes règlementations nationales, d’abord concernant les vins, puis les spiritueux et ensuite l’ensemble des denrées agricoles et alimentaires. Le but de cette démarche : protéger, au sein d’une Europe qui brasse les cultures et tend à gommer les frontières et les identités, des savoir-faire locaux transmis de générations en générations, des techniques ancestrales et des produits uniques. En France, les AOP concernent aujourd’hui 49 produits laitiers, 42 produits agroalimentaires (fruits, légumes, huiles d’olive…), 364 vins et eaux de vie… On y trouve entre autres le Chabichou du Poitou, le Rocamadour, la volaille de Bresse, les lentilles vertes du Puy ou les cocos de Paimpol. Parmi les IGP, qui regroupent 122 produits alimentaires et 74 vins, on retrouve la moutarde de Bourgogne, la tomme de Savoie, le pruneau d’Agen, l’ail rose de Lautrec…

    Des appellations liées aux terroirs

    L’objectif des appellations d’origine : reconnaître la qualité particulière d’un produit, montrer la volonté de le préserver, et le protéger juridiquement des imitations ou des indications trompeuses quant à l’origine. Elles garantissent que jamais une meule de Comté ne sera affinée hors des frontières, ou qu’aucune saucisse de Morteau ne sera élaborée ailleurs qu’en Franche-Comté. Cette volonté de défendre ses savoir-faire et de valoriser ses spécialités ne concerne pas seulement la France : les signes de qualité ont leurs équivalents dans les autres pays de l’Union. Les Espagnols protègent le fromage manchego, le miel de Grenade ou encore le vinaigre de Jerez, les Grecs, la feta, les Italiens, la mozzarella au lait de bufflonne et les vinaigres balsamiques de Modène et de Reggio Emilia… Autant de produits qui racontent l’histoire d’une région et de ses hommes, et qui nous font voyager à travers les époques. Car les appellations d’origine ne font pas que protéger des noms et des saveurs, elles préservent aussi les souvenirs et les émotions…

    Chez Thiriet...

    Nous avons à cœur de favoriser les produits porteurs de signes officiels de qualité. Nous proposons ainsi différents produits bruts porteurs d’une IGP : foies gras de canard du Sud-Ouest, poulets blancs de Vendée, saucisses de Montbéliard… Nous veillons aussi à utiliser des ingrédients labellisés dans nos recettes élaborées : nos mini-blinis sont salés à la fleur de sel de Guérande IGP, le reblochon de nos tartes fines porte une AOP, tout comme le piment d’Espelette de nos canelés apéritif. Une démarche en adéquation avec nos engagements de privilégier les filières qualité et de donner la priorité aux ingrédients d’origine France !


    Partager l'article

    Thiriet répond à vos questions

    On parle beaucoup de « made in France », quels sont vos engagements en la matière ? (Elena B.)

    Pour nous, le « made in France » est gage de qualité et de confiance par rapport à l’alimentation. Fidèle à notre charte Qualité, nous donnons donc la priorité aux produits français. Plus de 80 % de nos références sont produites sur le territoire, et plus de 70 % de nos fournisseurs sont Français. Quinze d’entre eux sont mêmes vosgiens : une façon d’encourager les circuits courts, et de soutenir et de développer l’économie locale. Au niveau de notre atelier de fabrication nos matières premières majeures sont exclusivement de provenance française. C’est le cas du lait, des œufs et de la farine. Seule une pénurie ponctuelle à l’échelle nationale peut nous obliger à déroger à cette règle. Ces engagements représentent des volumes annuels conséquents pour l’économie agroalimentaire française : 270 tonnes de lait, 480 tonnes d’œufs frais, 725 tonnes de farine, 800 tonnes de sucre… Outre la traçabilité et la sécurité alimentaire, consommer Français représente un acte citoyen et responsable.

    Voir plus de questions
    La viande que vous proposez est-elle également « made in France » ? (Julien S.)

    La filière viande est un sujet particulièrement sensible, qui doit être traité avec la plus grande vigilance. Notre engagement sur le « made in France » concerne donc évidemment les viandes que nous proposons, et nous sommes fiers que 100 % de nos viandes brutes (bœuf, porc, volaille, veau, lapin) soient issues de filières françaises. Parmi elles, 94 % sont même certifiées par un label qualité (Label Rouge, bio, AOP, IGP…). Pour soutenir l’agriculture française mais aussi pour proposer à nos clients des produits de qualité et présentant une traçabilité dite de « la fourche à la fourchette », Thiriet a fait partie des premiers distributeurs à proposer des produits labellisés « Bleu-Blanc-Cœur ». La particularité de ce label français : enrichir l’alimentation des animaux en végétaux riches en oméga 3 (lin, luzerne…) de façon à améliorer le profil lipidique des viandes et produits dérivés (lait, œufs…), et au final, obtenir naturellement des produits meilleurs pour la santé.

    Comment sélectionnez-vous les fournisseurs de vos matières premières ? (Julie F.)

    C’est d’abord la qualité de l’ingrédient qui guide le choix des fournisseurs et non l’inverse. Ainsi, pour élaborer notre flamiche au Maroilles, nous avons sélectionné une farine de la région d’Orchies, dans le Nord-Pas-de-Calais. Il s’agit d’une farine de qualité, de plus produite dans la région de notre atelier de fabrication. Nous encourageons ainsi les circuits courts.

    La flamiche au Maroilles est une spécialité régionale. Proposez-vous d’autres spécialités françaises ? (Nadia M.)

    Les régions françaises offrent en effet un large répertoire de recettes traditionnelles, et nous proposons des spécialités de toutes les régions : far breton aux pruneaux et kouign-amann, gâteau basque, quenelles lyonnaises de volaille ou de brochet, brioches fourrés au saucisson pistaché de Lyon, tartiflettes savoyardes, tielles sétoises, quiches lorraines, pissaladières à la niçoise, tripes à la mode de Caen, aligot, choucroutes…

    Posez votre question

    Posez votre question

    x

    Nous avons pris en compte votre demande.
    Vous recevrez d'ici peu un email de confirmation
    pour confirmer votre demande.

    x

    Merci, votre abonnement à la Newsletter Thiriet
    est bien confirmé.